burele

BUREL(L)E,(BURELE, BURELLE) subst. fém. A. − Étoffe de laine. Un surtout de burelle grise (Pourrat, Gaspard des Montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 13). Rem. Dial. dans Rheims 1969. B. − HÉRALD. , au plur. Bandes horizontales d'un écu, en nombre pair (cf. fasce, trangle). Prononc. et Orth. : [byʀ εl]. Burèle(s) dans Ac. 1798,...
Gevonden op http://www.cnrtl.fr/definition/burele

burelé

BURELÉ, ÉE, adj. HÉRALD. [En parlant d'un écu] Garni de burel(l)es (cf. fascé). Son écusson burelé sans couleur (Flaubert, Par les champs et par les grèves,1848, p. 281). − P. métaph. : . . . au tiers de la longueur du bâtiment environ, s'élance le pinacle ressorti sur la façade en colonnettes qui lui donnent l'apparence d'un vaste je...
Gevonden op http://www.cnrtl.fr/definition/burelé

Burèle

Fasce réduite à la moitié de son épaisseur. S'il y en a plusieurs dans l'écu, ils doivent être en nombre pair.
Gevonden op http://fr.geneawiki.com/index.php/Dictionnaire_des_termes_du_Blason_-_B

Burelé

Nom du fascé lorsqu'il a dix pièces ou plus.
Gevonden op http://fr.geneawiki.com/index.php/Dictionnaire_des_termes_du_Blason_-_B
Aucun résultat n’a été trouvé dans l’encyclopédie.