Abée

[moulin] Le terme vient du vieux français abéer qui signifie ouvrir la bouche. == Note == Gabriel Feydel (1744-1827), avocat et homme politique français, affirme, dans l`édition de 1807 de ses Remarques morales, philosophiques et grammaticales sur le Dictionnaire de l’Académie française (source), qu`abée serait un barbarisme, et qu...
Gevonden op http://fr.wikipedia.org/wiki/Abée_(moulin)

abée

ABÉE, subst. fém. TECHNOL. (Moulins à eau). 1. Ouverture pour le passage de l'eau qui fait mouvoir un moulin. 2. Canal de décharge pour l'écoulement de l'eau quand un moulin ne tourne pas. Prononc. − 1. Forme phon. : [abe]. 2. Homon. : cf. abbé. Étymol. ET HIST. − [1444 « écluse, vanne » (Arch. nat. JJ 176, pièce 142 ds Gdf. : Icellu...
Gevonden op http://www.cnrtl.fr/definition/abée

abée

Autre orthographe bée. Terme anglais désignant l'ouverture par laquelle l'eau tombe sur la roue du moulin.
Gevonden op http://www.linternaute.fr/dictionnaire/fr/definition/abee/

Abée

n. f., anc. fra. bee, XVe siècle Ouverture par laquelle l'eau, venant d'un bief, actionne la roue du moulin.
Gevonden op http://www.castlemaniac.com/lexique-medieval/./lexique-medieval-lettreA.php
Aucun résultat n’a été trouvé dans l’encyclopédie.