Ecorce

Ensemble des tissus extérieurs de l’arbre. Certains sont morts et se détachent par plaques, d’autres sont vivants et leur élimination peut être préjudiciable à l’arbre.
Gevonden op http://www.crpf-limousin.com/france/lexique-forestier-71.htm

écorce

(n.f.) (du latin scortea, de scortum, peau) 1. Tissus d’un axe, extérieurs à ceux du cylindre central (au sens botanique). 2. Tissus d’un axe, extérieurs au bois ( au sens pharmaceutique). 3. Partie externe, colorée, des agrumes (voir zeste).
Gevonden op http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/2deca36b64b

ecorce

[vocabulaire] Correspond à l'enveloppe externe qui est ligneuse des tiges et des branches des végétaux. Elle a un rôle de protection. Ce terme désigne également la peau épaisse de certains fruits comme l'orange.
Gevonden op http://www.homejardin.com/glossaire_du_jardinage/vocabulaire_maladies_mater

ecorce

ecorce - n.f.[Bois] Partie externe et protectrice de l'arbre. V. ill. Bois (coupe radiale d'une bille de).
Gevonden op http://www.editions-eyrolles.com/Dico-BTP/definition.html?id=8386

écorce

ÉCORCE, subst. fém. A. − Enveloppe d'un végétal. 1. Enveloppe protectrice du tronc d'un arbre et de ses branches que l'on peut détacher du bois. Écorce argentée du bouleau, du peuplier; décoller, enlever, inciser, gratter, flamber l'écorce d'un arbre; graver un nom, une date, des initiales sur l'écorce d'un arbre. Les écorces des pins ...
Gevonden op http://www.cnrtl.fr/definition/écorce

écorce

Indique la partie d'une tige ou d'une racine située à l'extérieur du système conducteur. S'applique tant aux arbres qu'à d'autres organismes.
Gevonden op http://www.aquaportail.com/definition-9101-ecorce.html
Aucun résultat n’a été trouvé dans l’encyclopédie.